CNRS Délégation Centre-Est
17 rue Notre-Dame des Pauvres
B.P. 10075
54519 Vandoeuvre-lès-Nancy

Téléphone : (33) 03 83 85 60 00
Télécopie : (33) 03 83 17 46 21


Retrouvez dans cette rubrique les informations scientifiques des laboratoires CNRS de Franche-Comté
(communiqué de presse, actualités scientifiques, En images...)


Sarah Benchabane | Projet uNIQUE 

Sarah Benchabane, chargée de recherche CNRS à l’Institut FEMTO-ST est lauréate d’une bourse ERC Consolidator Grants d’un montant de 1,99 M€ pour une période de 5 ans.

Un capteur de rayons X miniature pour une médecine de haute précision 

Détecter des rayons X à une très petite échelle spatiale ouvre la voie à des images médicales et des thérapies de haute précision. C’est ce qu’ont réalisé des chercheurs du CNRS, de l’université de Franche-Comté et d’Aix-Marseille université, en intégrant un détecteur à l’extrémité d’une fibre optique. Ces résultats ont été publiés le 28 mars 2017 dans la revue Optics Letters. Travaux impliquant des chercheurs de l’Institut Femto-ST et de l’Institut UTINAM [29 mars 2017]

Le cerveau et la lumière au centre d’une nouvelle architecture des ordinateurs 

Symboles du progrès technologique, les ordinateurs sont cependant basés sur des concepts vieux de plus de 70 ans. Des chercheurs de l’Institut Femto-ST étudient donc de nouvelles architectures optiques, comme le reservoir computing photonique, inspirées du fonctionnement du cerveau. Un de leurs systèmes a brillamment réussi un test de reconnaissance vocale, dans des travaux publiés dans la revue Physical review X et qui ont bénéficié d’un Research Highlight dans Nature. [13 mars 2017]

Tracer les origines de la contamination au mercure dans les cheveux 

Présent dans notre vie quotidienne, le mercure est un puissant neurotoxique, que notre corps accumule partiellement au fil des années. La consommation d’aliments comme le poisson, ou le riz dans certaines régions polluées, est l’une des formes les plus communes d’exposition au mercure. Mais il est également présent dans les amalgames dentaires, dans certains vaccins et médicaments, dans les objets électroniques et utilisé dans les exploitations aurifères artisanales (orpaillage). Identifier l’origine d’une contamination au mercure est essentiel pour évaluer le risque toxicologique, traiter l’empoisonnement ou effectuer des examens médico-légaux. Pour cela il est essentiel de déterminer la forme moléculaire du mercure dans les tissus humains, actuellement très peu connue... | Travaux impliquant des chercheurs de Chrono-environnement [22 septembre 2016]

Gaia livre son premier catalogue 

Le 14 septembre 2016, 1000 jours après le lancement du satellite Gaia par Soyouz, l’ESA et le Consortium Européen DPAC (Data Processing and Analysis Consortium) vont livrer le 1er catalogue des données de la mission Gaia. Des chercheurs bisontins de l’Institut UTINAM et de l’Observatoire des Sciences de l’Univers THETA de Franche-Comté Bourgogne font partie de cette aventure incroyable depuis son commencement il y a plus de 15 ans. Céline Reylé, Annie Robin et Jean-Marc Petit ont contribué à cette mission en réalisant des logiciels et des simulations pour préparer les outils de traitement et d’analyse de la sonde spatiale, puis à la vérification et au tri des données publiées dans les catalogues...

L’ingénierie des métamatériaux révolutionne le confort sonore 

Solutions isolantes ultra-efficaces et d’épaisseur très fine, les métamatériaux acoustiques développés par une équipe de chercheurs de l’Institut Femto-St promettent de s’affranchir du bruit et des nuisances sonores. Le projet est accompagné par le programme de prématuration du CNRS. [21 juillet 2016]

Une nouvelle planète naine dans le Système solaire 

Une équipe internationale d’astronomes, impliquant des chercheurs du CNRS, du Conseil national de recherches du Canada (CNRC) et de l’Université de British Columbia (Canada), a découvert une nouvelle planète naine dans le Système solaire. Elle est en orbite dans le disque de petits mondes glacés, au-delà de Neptune. D’un diamètre d’environ 700 kilomètres, elle dispose d’une des plus grandes orbites connue à ce jour, pour une planète naine... Travaux impliquant Jean-Marc Petit de l’institut UTINAM [12 juillet 2016]

[Vidéo] Dans les bras morts des rivières 

Réservoirs de biodiversité, zones tampons pour les cours d’eau, filtres pour polluants… les bras morts des rivières jouent un rôle capital dans l’environnement. Quentin Cuénot, doctorant au laboratoire Chrono-environnement, les étudie dans le cadre de sa thèse... [15 juin 2016]

François Courvoisier | Projet PULSAR 

François Courvoisier, chercheur à l’institut Femto-ST, est lauréat d’une bourse ERC Consolidator Grants d’un montant de 2,2 M€ pour une période de 5 ans (2016-2020)

Observation du passage de Mercue devant le Soleil le 9 mai 2016 

Le 9 mai 2016 la planète Mercure passera entre la Terre et le Soleil ; les terriens verront la minuscule silhouette de Mercure traverser le disque solaire. L’AAFC et l’OSU Theta organisent conjointement une après-midi d’observation du phénomène depuis le parc de l’Observatoire...

Une nano-antenne « papillon » pour accorder à la demande la résonance d’une nano-cavité optique 

Des chercheurs de l’Institut Femto-ST proposent un nouveau concept permettant d’accorder finement la fréquence de résonance d’une cavité électromagnétique avec un élément unique : une nano-antenne dont la pointe possède une ouverture en forme de papillon. Publiés dans Scientific Reports, ces travaux sont une étape importante vers la maîtrise de l’émission des sources optiques fondamentales dans les dispositifs nanométriques, utilisés notamment dans le domaine des télécommunications. [29 mars 2016]

François Courvoisier, lauréat du Prix Aimé Cotton 2015 de la SFP 

La Société Française de Physique a décerné le Prix Aimé Cotton 2015 (division Physique Atomique et Moléculaire Optique) à François Courvoisier, chargé de recherche CNRS à l’institut Femto-ST. Ce prix est décerné tous les ans à un(e) jeune physicien(ne) travaillant dans le domaine de la physique atomique, moléculaire et de l’optique dont les travaux sont considérés comme particulièrement novateurs. [23 mars 2016]

[Vidéo] Mésanges des villes, mésanges des bois 

Les mésanges installées en ville ont-elles une santé et des comportements différents de leurs cousines des bois ? Des chercheurs de Besançon et Dijon viennent de publier un article sur les succès de reproduction de ces oiseaux. Explications avec Renaud Scheifler du laboratoire Chrono-environnement. [19 janvier 2016]

Paléogénomique : une nouvelle méthode pour faire parler l’ADN fossile des parasites de l’homme 

Les vers parasites de l’intestin accompagnent l’homme dans ses pérégrinations autour du monde depuis la nuit des temps. Mais lorsqu’il s’agit de retrouver les œufs de ces parasites dans des excréments fossilisés ou dans d’autres échantillons archéologiques, la tâche est extrêmement ardue. [...] Sur un site archéologique, on peut retrouver des restes d’os, de dents, d’animaux ou de végétaux, mais aussi des œufs de vers parasites gastro-intestinaux (helminthes) tels que le ver solitaire ou ténia. Pour un expert comme Matthieu Le Bailly du laboratoire Chrono-environnement, il est possible, lorsque le matériel n’est pas trop dégradé, de savoir quel œuf appartient à quel genre de ver (plus rarement à quelle espèce)...[11 février 2016]

Etudier la variabilité spatio-temporelle des zones froides des cours d’eau par imagerie infrarouge thermique (IRT) aéroportée 

Les écosystèmes aquatiques sont sensibles aux variations de température. En été, des remontées d’eau souterraine peuvent former des poches d’eau froide dans certaines rivières. Ces zones sont stratégiques au niveau écologique car elles peuvent notamment servir de refuges thermiques pour certaines espèces de poissons durant cette période. La variabilité spatio-temporelle de ces zones froides est au cœur de l’étude menée par une équipe de chercheurs dont Vincent Wawrzyniak du laboratoire Théoriser et Modéliser pour Aménager (ThéMA)... [9 février 2016]

La génétique apporte un éclairage nouveau sur les premiers peuplements modernes en Europe 

La dispersion de l’homme moderne hors d’Afrique est un sujet encore très débattu. Dans une étude publiée dans la revue internationale Current Biology, une équipe internationale composée de chercheurs CNRS apporte les preuves d’une seule dispersion rapide de tous les non-Africains il y a environ 50.000 ans, non seulement à travers l’Asie, mais aussi en Europe. En outre, les analyses ADN d’anciens chasseurs-cueilleurs couvrant près de 35.000 ans de la préhistoire européenne ont également mis en évidence un changement brutal de population durant la fin de la dernière période glaciaire, il y a environ 14.500 ans.Travaux impliquant des chercheurs de Chrono-environnement. [5 février 2016]

Energine : un moteur de nouvelle génération qui transforme la chaleur perdue en électricité 

Lauréat du Grand prix national de l’ingénierie 2015, le projet Energine revisite le principe du moteur à air chaud Ericsson. Il récupère et valorise la chaleur perdue lors de procédés industriels et la transforme en électricité. Ce projet est issu d’une collaboration entre l’Institut FEMTO-ST et l’entreprise Assystem. [28 janvier 2016]

Le classement international des universités les plus influentes selon Wikipedia 

Des chercheurs de l’Institut UTINAM et de l’IRSAMC viennent d’établir un classement des universités les plus influentes en analysant mathématiquement 17 millions de pages Wikipedia dans 24 langues. Ce classement atténue l’hégémonie des universités américaines des autres classements internationaux en prenant en compte l’excellence académique et en intégrant l’importance culturelle et historique des universités. [16 décembre 2015]

[Vidéo] Y a-t-il un chercheur dans la salle ? Épisode 8 : Star Wars 

À l’occasion de la sortie au cinéma du nouveau volet de la saga, des chercheurs des instituts FEMTO-ST et UTINAM décryptent cette saga mythique du point de vue de la science. [15 décembre 2015]

[Vidéo] Actu des labos : Fragments d’une histoire du climat en Franche-Comté - Episode 1 

Le climat a un avenir qui inquiète et fait débat. Des chercheurs du laboratoire Chrono-Environnement se sont réunis pour écrire un ouvrage Histoire du climat en Franche-Comté du Jurassique à nos jours. Ils nous en livrent quelques fragments en deux épisodes... [25 novembre 2015]

Bilan d’une Semaine d’Etude Maths-Entreprise 

Comment se déroule une Semaine d’Etude Maths-Entreprise ? Quel intérêt pour les industriels, quel bilan pour les étudiants en mathématiques ? Enquête sur la 14e Semaine d’Etude Maths-Entreprise (SEME), organisée conjointement par le Laboratoire de Mathématiques de Besançon (LMB) et l’ENSMM, qui s’est déroulée à Besançon du 28 septembre au 2 octobre 2015. [20 novembre 2015]

[Vidéo] Y-a-t-il un chercheur dans la salle ? Episode 7 : Retour vers le futur... 30 ans après  

Mercredi 21 octobre 2015, c’était le futur ! Celui visité par les héros du film Retour vers le futur II en 1985. Pour célébrer cette date, David Viennot, physicien à l’institut UTINAM, répond à la grande question : les voyages dans le temps sont-ils envisageables ? [21 octobre 2015]

Vers une généralisation de l’utilisation des horloges atomiques miniatures 

Rendre moins chères et plus compactes les micro horloges atomiques, afin d’envisager leur intégration dans de nombreux systèmes nécessitant une meilleure stabilité de temps, tels sont les travaux menés par les chercheurs du laboratoire FEMTO-ST. Leurs travaux ont été publiés dans la revue Scientific reports. [14 septembre 2015]

Des physiciens à la conquête des états chimères 

Des chercheurs du laboratoire FEMTO-ST ont imaginé et implémenté une méthode optique originale permettant d’explorer les propriétés de nouveaux comportements complexes appelés états chimères. Caractérisés par une coexistence d’ordre et de désordre, ils émergent spontanément et de manière inattendue dans un ensemble homogène... [2 septembre 2015]

Déterminer la température de formation des glaces de la comète Tchouri grâce à la modélisation moléculaire 

En interprétant les mesures d’abondance relative de diazote et de monoxyde de carbone réalisées par la sonde Rosetta dans l’environnement de la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko, des physiciens ont déterminé que les glaces de cette comète se seraient formées au sein de la nébuleuse protosolaire à une température comprise entre -241 et -203 °C... | Travaux impliquant des chercheurs du Laboratoire Interdisciplinaire Carnot de Bourgogne (ICB) et de l’Institut UTINAM [17 juillet 2015]

[Son] La seconde de plus 

Dans la nuit du 30 juin au 1er juillet 2015, une seconde a été rajoutée au temps universel coordonné. Les horloges atomiques qui le déterminent ont affiché exceptionnellement 23 h 59 min 60 s. Pour comprendre pourquoi, visite sonore en compagnie de François Vernotte, enseignant-chercheur à l’Observatoire des Sciences de l’Univers de Besançon. [30 juin 2015]

Les mystères de l’anesthésie se dévoilent peu à peu grâce aux simulations numériques 

[13 MAI 2015] Malgré de nombreuses investigations scientifiques depuis plus d’un siècle, les mécanismes moléculaires à l’origine de l’effet des anesthésiques restent à ce jour loin d’être compris. La difficulté principale provient du fait que l’explication du phénomène d’anesthésie doit être la même pour toutes les molécules anesthésiantes malgré leur grande diversité en termes de structure chimique, forme, taille moléculaire, polarité. Le problème est de plus...

Les sédiments du lac Igaliku témoignent de l’histoire pastorale du Groenland 

Ayant analysé les sédiments du lac Igaliku (sud-ouest du Groenland), des chercheurs du laboratoire Chrono-environnement (Université de Franche-Comté / CNRS) et de l’Institut des sciences de la Terre d’Orléans (ISTO, Université d’Orléans / CNRS / BRGM) ont pu mettre en évidence l’existence de deux périodes d’élevage intensif d’herbivores dans cette région : la civilisation Vikings au Moyen-Âge et à partir des années 1920, quand les danois ont mis en place un élevage majoritairement constitué d’ovins. [30 mars 2015]

[Vidéo] Actu des labos : Des rongeurs et des hommes 

Comment les polluants métalliques circulent-ils dans les écosystèmes ? Quels sont leurs impacts sur la faune sauvage ? C’est pour répondre à de telles questions que des chercheurs se rendent régulièrement dans les environs de l’ancien site métallurgique de Metaleurope Nord. Ils y réalisent notamment des prélèvements sur des rongeurs. Explications avec Renaud Scheifler, enseignant-chercheur du laboratoire Chrono-environnement [28 mars 2015]

[Vidéo] Eclipse : un vendredi matin sur la Terre 

Vendredi 20 mars 2015, le Soleil s’est fait éclipser quelques heures par la Lune. Rendez-vous était donné dans le parc de l’Observatoire de Besançon pour vivre cet événement. Philippe Rousselot, enseignant-chercheur à l’Institut UTINAM, nous éclaire sur ce phénomène. [20 mars 2015]

Premier prototype européen de robot endoscopique pour la micro-chirurgie laser des cordes vocales 

Dans le cadre d’un projet européen, l’institut FEMTO-ST (UFC/CNRS/ENSMM/UTBM) et le CHRU de Besançon, avec leurs partenaires, relèvent un nouveau défi microtechnique au service de la santé. Leur robot endoscopique pour la chirurgie des cordes vocales, premier prototype européen du genre, vient de passer les tests précliniques. [9 février 2015]

[Vidéo] Y a-t-il un chercheur dans la salle ? Episode 5 : Les nouveaux héros 

Si les robots sont très présents dans le cinéma et la littérature, on ne peut pas en dire autant des microrobots... Même s’ils héritent du mauvais rôle, ils sont enfin en haut de l’affiche dans la dernière production des Studios Disney : Les Nouveaux Héros. Michaël Gauthier et Maryvonne Dulmet de l’institut FEMTO-ST nous donnent, à chaud, leurs impressions sur le film, et en profitent pour nous présenter leur dernière invention : un microrobot qui embarque la plus petite pince au monde. [17 février 2015]

Réseaux supramoléculaires sur une surface : moins le réseau est compact et plus les molécules sont liées entre elles !  

Sur une surface inerte de silicium, une même molécule peut conduire à plusieurs formes cristallines. Pour certaines molécules, le cristal le plus stable, qui présente le plus grand nombre de liaisons chimiques entre molécules, est aussi celui qui correspond à une phase peu dense. Ce résultat contre-intuitif a été obtenu par des chercheurs de l’IEMN et de l’Institut FEMTO-ST en combinant observations au microscope à effet-tunnel et simulations numériques. Publié dans Physical Review Letters, il démontre l’influence de la surface sur le contrôle du degré de compacité et de coordination des réseaux moléculaires. [16 février 2015]

[Vidéo] Y a-t-il un chercheur dans la salle ? Épisode 4 : Imitation game 

Alan Turing a tout du héros de cinéma : une histoire personnelle complexe et douloureuse, une intelligence remarquée, une participation active à la seconde guerre mondiale et une étiquette facile à lui coller : celle de « précurseur des ordinateurs ». Mais Imitation Game est-il le biopic que tous les fans du mathématicien attendaient ? Éléments de réponse en compagnie de Stéphane Chrétien, chercheur au laboratoire de mathématiques de Besançon [30 janvier 2015]

[Vidéo] Actu des labos | Chimie de terrain, chimie du sol 

Quand les usines ferment ou se déplacent, elles laissent des souvenirs durables dans le sol : des polluants parfois conséquents, souvent variés et toujours complexes à traiter. À l’institut UTINAM, Nicolas Fatin-Rouge a imaginé des solutions pour dépolluer ces sites. Des solutions qu’il a pu tester à grande échelle sur le terrain... [18 décembre 2014]

Le fer, allié de la pierre dès la conception des cathédrales gothiques 

En datant par carbone 14 les pièces métalliques retrouvées dans les cathédrales gothiques, une équipe interdisciplinaire vient de démontrer, pour la première fois par une datation absolue, que le fer était introduit en renfort de la pierre dès l’étape de construction. Cette étude, fruit d’une collaboration entre le Laboratoire archéomatériaux et prévision de l’altération (CNRS/CEA), le Laboratoire de mesure du carbone 14 (CNRS/CEA/IRD/IRSN/Ministère de la Culture et de la Communication) et l’équipe Histoire des pouvoirs, savoirs et sociétés de l’Université Paris 8, éclaire d’un jour nouveau la maîtrise technique et les intentions des bâtisseurs de cathédrales. Elle est publiée dans le numéro de janvier 2015 de la revue Journal of Archaeological Science. Cette méthode innovante pourrait renouveler la compréhension des bâtiments médiévaux, en Europe, comme la Sainte-Chapelle mais également en Asie, tels les temples d’Angkor. [17 décembre 2014]

Une première détermination semi-empirique de la composition des lacs de Titan 

[16 DECEMBRE 2014] Le plus important satellite de Saturne, Titan, possède de nombreuses caractéristiques qui en font un objet unique. Parmi celles-ci, la présence de lacs a été détectée dès 2007 grâce au RADAR de la sonde CASSINI. Des modèles thermodynamiques et photochimiques de l’atmosphère prédisent une composition dominée par des hydrocarbures ; cependant la détermination directe de la composition de ces lacs par spectroscopie reste impossible du fait d’une forte abondance de méthane dans l’atmosphère. Tout au plus la présence d’éthane a pu être confirmé. A l’Université d’Arkansas, les conditions régnant dans les régions polaires de Titan ont pu être reproduites in vitro. Ainsi, la mesure des taux d’évaporation du méthane a permis, via un modèle numérique mis au point à l’Institut UTINAM de Besançon, d’interpréter le recul des berges du lac « Ontario Lacus »... [16 décembre 2014]

Rosetta : les premiers résultats de l’instrument ROSINA 

Les premières mesures de l’instrument ROSINA de la mission Rosetta révèlent que le rapport Deutérium/Hydrogène (ou D/H) de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko est fortement enrichi en deutérium. Ces résultats sont en désaccord avec les hypothèses qui attribuent une origine cométaire à l’eau présente dans l’atmosphère et les océans terrestres. Ils indiquent également que les comètes de la famille de 67P ne sont pas originaires d’une unique région, la ceinture de Kuiper : certaines pourraient provenir du nuage de Oort. Cette étude internationale, à laquelle participent des laboratoires rattachés au CNRS, à l’université Toulouse III – Paul Sabatier, à l’UPMC, à l’UVSQ, à l’université d’Orléans, à l’université de Lorraine et à l’université de Franche-Comté, avec le soutien du CNES, est publiée dans Science Express le 10 décembre 2014.

Première réunion du GDR SUIE 

[1ER DECEMBRE 2014] Dirigé par Sylvain Picaud, directeur de recherche CNRS à l’Institut UTINAM, le GDR (Groupement De Recherche) SUIE est officiellement créé depuis le 1er janvier 2014. Il a pour vocation de rassembler le plus largement possible la communauté des chercheurs français s’intéressant directement ou plus ponctuellement à l’objet "suie", avec comme objectif de dépasser les limitations actuelles dans la connaissance des suies et de diminuer les incertitudes qui sont aujourd’hui un obstacle à notre compréhension de leur impact sur le climat.La réunion officielle de démarrage du GDR Suie se déroulera les 4 & 5 décembre 2014 à Besançon.

Un nouveau mode de diffusion de la lumière dans de minuscules fibres optiques 

Des chercheurs de l’institut Femto-ST (CNRS/UFC/UTBM/ENSMM), en collaboration avec des collègues du Laboratoire Charles Fabry (CNRS/Institut d’Optique Graduate School) viennent de découvrir un nouveau mode de diffusion de la lumière dans de minuscules fibres optiques 50 fois plus fines qu’un cheveu ! Ce phénomène, qui varie selon l’environnement de la fibre, pourrait être exploité pour concevoir des capteurs innovants et ultra-sensibles. Ces travaux sont publiés dans la revue Nature Communications le [24 octobre 2014]

L’origine d’Uranus et de Neptune enfin révélée ? 

Une équipe de chercheurs franco-américains, pilotée par l’institut UTINAM (CNRS/Université de Franche-Comté)1, vient de proposer une solution au problème de la composition chimique d’Uranus et Neptune, fournissant ainsi des pistes pour comprendre leur formation. Les chercheurs se sont intéressés au positionnement de ces deux planètes, les plus lointaines du Système Solaire, et proposent un nouveau modèle expliquant comment et dans quelle zone elles se sont formées. Leurs résultats sont à paraitre le 20 septembre dans The Astrophysical Journal... [18 septembre 2014]

Une étape de la formation de la Voie lactée : le disque épais 

Des chercheurs de l’Institut UTINAM (Université de Franche-Comté, Observatoire des Sciences de l’Univers THETA)) étudient depuis de nombreuses années la structure, la formation et l’évolution de la Voie Lactée, à travers des modèles numériques. Ils ont utilisé cette méthode pour préciser le scénario de formation de la Galaxie à une époque ancienne, il y a plus de 10 milliards d’années, quand les étoiles formaient un disque épais... [16 septembre 2014]

La composition des mers de la surface de Titan pourrait être influencée par leur connexion à un labyrinthe de lacs souterrains 

En 2007, les images prises par la sonde Huygens de l’ESA ont montré de vastes étendues liquides sur la surface glacée de Titan, essentiellement concentrées dans les régions polaires. Ces lacs ne sont pas remplis d’eau mais d’hydrocarbures, formes de composés organiques qui se trouvent aussi naturellement sur Terre, et dont l’origine sur Titan provient essentiellement des précipitations associées à la présence de nuages dans son atmosphère... [1er septembre 2014]

[Son] Tic-tac exact 

À l’occasion des 24 Heures du temps, Yann Kersalé, chercheur en temps-fréquence à l’institut FEMTO-ST (CNRS/UFC/ENSMM/UTBM), raconte comment il a mis au point, avec son équipe, un pendule ultra précis grâce au résonateur saphir. Ce pendule permet au « tic-tac d’être toujours exactement le même » avec une précision de l’ordre de 10-16 seconde. Ce projet ambitieux a nécessité plus de 20 ans de travail, mais les résultats sont là, avec notamment son adoption par l’Agence spatiale européenne. (durée : 5’)

[Vidéo] Y a-t-il un chercheur dans la salle ? Épisode 1 : Transcendance 

L’intelligence artificielle est une source d’inspiration inépuisable pour la science-fiction. Dans le film Transcendance, sorti le 25 juin, on découvre un Johnny Depp, mi-homme, mi-ordinateur. Chercheur en informatique à l’Institut FEMTO-ST (CNRS/UFC/ENSMM/UTBM), Julien Bernard partage avec nous son regard sur le film, et nous explique ce qu’est, en réalité, la singularité.

Le virome d’un coprolithe du 14ème siècle dévoilé 

Les coprolithes sont des concrétions de matières fécales animales et humaines que l’on peut retrouver en grande abondance lors de fouilles archéologiques. Leur analyse permet de reconstituer en partie les flores microbiennes anciennes. Des travaux précédents avaient établi en partie le répertoire des parasites et des bactéries dans différents coprolithes exhumés de sites en Amérique du Sud, plus rarement en Europe. Le répertoire des virus, appelé virome, était inconnu dans les coprolithes humains. Dans cette étude paléomicrobiologique, associant l’Unité de recherche sur les maladies infectieuses et tropicales émergentes au laboratoire Chrono-environnement, les chercheurs ont établi pour la première fois le virome d’un coprolithe exhumé à Namur en Belgique et daté du 14ème siècle. En effet, bien que les virus soient 100 fois plus abondants que les bactéries dans les microbiotes humains, leur diversité dans les échantillons anciens restait inconnue... [27 mai 2014]

[Vidéo] Comment l’orpaillage pollue les forêts guyanaises 

Les chercheurs d’or clandestins qui prospectent dans la forêt guyanaise posent des problèmes de sécurité mais aussi des problèmes environnementaux. Pour agréger les paillettes d’or, ils utilisent notamment du mercure qui se retrouve ensuite dans les écosystèmes. Pour étudier précisément comment, sous quelle forme, en quelle quantité et avec quels impacts, des chercheurs bisontins, comme Frédéric Gimbert du laboratoire Chrono-environnement, sont partis sur le terrain. (durée : 4’06’’)

[Vidéo] L’expérience souterraine 

C’est au milieu du tunnel du Fréjus, sous 1 700 mètres de roches, que des chercheurs du laboratoire Chrono-environnement ont installé une expérience qui permet de dater avec une grande précision les sédiments qu’ils prélèvent au fond des lacs ou des tourbières... [mai 2014]

L’étude de l’orbite de la planète Mercure permet d’en savoir plus sur la relativité générale 

Des chercheurs de l’institut UTINAM (Université de Franche Comté/CNRS), de Géoazur (Université Nice Sophia-Antipolis/CNRS/IRD/Observatoire de la Côte d’Azur), de l’IMCCE (Observatoire de Paris/CNRS/UPMC Université Lille 1) et du CNES viennent de proposer, en utilisant les données de la sonde MESSENGER1, la meilleure éphéméride de Mercure jamais produite et a surtout amenée de nouvelles contraintes sur les paramètres de la relativité générale. Leurs travaux sont parus le mois dernier dans Astronomy & Astrophysics. [28 février 2014]

Illustration du concept des oscillations acoustiques de baryons, empreintes de l'Univers primordial. Crédit : Chris Blake/ Sam Moorfield

La taille de l’Univers mesurée à 1% près ! 

Les chercheurs de la collaboration SDSS-III (Sloan Digital Sky Survey), dont ceux du CNRS et du CEA, ont mesuré les distances par rapport à des galaxies situées à 6 milliards d’années-lumière, avec une précision inégalée de 1%. L’Institut UTINAM de Besançon fait partie de cette collaboration. [24 janvier 2014]

Convention de site Bourgogne Franche-Comté  



Le CNRS signe une convention quinquennale sur le site Bourgogne Franche-Comté pour une politique scientifique partagée 

[10 JANVIER 2014] Alain Fuchs - président du Centre national de la recherche scientifique (CNRS), Alain Bonnin - président de l’Université de Bourgogne (uB), Jacques Bahi - président de l’Université de Franche-Comté (UFC), Pascal Brochet - directeur de l’Université de Technologie Belfort-Montbéliard (UTBM), Bernard Cretin - directeur de l’Ecole nationale supérieure de mécanique et Microtechniques (ENSMM) signent la première convention quinquennale du site CNRS- Bourgogne Franche-Comté.

Des "marais salants" très exotiques sur Titan 

Titan, le principal satellite de Saturne, est un monde cryogénique où la température de surface est constamment aux environs de 90 kelvins (-183°C). Malgré cela, cet astre recèle une géologie dynamique et une chimie organique complexe. En effet, le vaisseau CASSINI1 qui survole régulièrement Titan, on a pu faire de nombreuses découvertes. En 2007, de grands lacs d’hydrocarbures ont été découverts dans les régions polaires. Parmi ces observations, on trouve également des lits de lacs asséchés. Récemment, des images infrarouges de ces derniers, croisées aux données RADAR, ont révélé l’existence d’un dépôt probablement d’origine évaporitique2 au fond de ces lacs ayant perdu leur phase liquide. Une collaboration internationale, menée par Philippe Rousselot, chercheur de l’Institut UTINAM (OSU THETA-CNRS/Université de Franche-Comté) à Besançon, vient de montrer, grâce à des simulations numériques, qu’il pourrait s’agir d’une couche riche en butane et acétylène à l’état solide. (...) [24 septembre 2013]