CNRS Délégation Centre-Est
17 rue Notre-Dame des Pauvres
B.P. 10075
54519 Vandoeuvre-lès-Nancy

Téléphone : (33) 03 83 85 60 00
Télécopie : (33) 03 83 17 46 21


les chercheurs publient ...  

SSAI

⇒ Introductions d’espèces dans les milieux aquatiques. Faut-il avoir peur des invasions biologiques ?

Jean-Nicolas Beisel, maître de conférences au laboratoire interactions écotoxicité, biodiversité, écosystèmes - LIEBE [UMR 7146 - CNRS/UPVM] et Christian Lévêque, directeur de recherches émérite de l’IRD

Les introductions d’espèces, au coeur de l’actualité écologique, sont souvent perçues soit comme une menace, soit comme un phénomène inéluctable auquel il convient de s’adapter. Doit-on réellement craindre les invasions biologiques ? Principalement axé sur les milieux aquatiques continentaux, cet ouvrage développe quelques bases conceptuelles sur la mise en place des peuplements pour discuter ensuite des conditions dans lesquelles les espèces exotiques se naturalisent. La question des conséquences de ces naturalisations sur les écosystèmes d’accueil est aussi traitée. Un chapitre est dévolu à une analyse des représentations sociales des introductions d’espèces et des prémisses idéologiques qui soustendent les travaux d’écologie relatifs aux invasions biologiques.

 

 

 

INSB-978-2-7592-0844-9, édition Quae, collection Synthèse, juillet 2010

 


 

⇒ Fat detection - Détection du gras

Jean-Pierre Montmayeur du Centre des sciences du goût et de l’alimentation - CSGA [UMR 6265 - CNRS/UB/INRA] et Johannes le Coutre, centre de recherche Nestlé - Lausanne

À travers 22 chapitres rédigés par quelques-uns des meilleurs experts internationaux du domaine, ce volume apporte un regard global sur les propriétés sensorielles des lipides alimentaires, leur pouvoir attractif et l’impact de leur consommation sur la prise alimentaire et la santé.
Cet ouvrage multidisciplinaire de 602 pages est structuré en sept sections couvrant les aspects suivants : La 1ere partie discute les arguments évolutifs pour un système de détection du gras. La 2nd section passe en revue les facteurs contribuant au comportement de préférence envers les lipides alimentaires. La 3e section offre une vision détaillée des régions céphaliques impliquées dans le traitement des stimuli sensoriels accompagnant la détection du gras. La 4e partie examine « l’appeal » sensoriel des aliments riches en gras. Dans la 5e partie, les mécanismes qui sous-tendent l’hédonisme et les comportements d’appétence liés à la prise alimentaire sont analysés. La 6e partie regroupe deux chapitres sur les facteurs génétiques qui influencent la consommation de gras et son métabolisme. Finalement, la dernière section examine le lien entre lipides alimentaires et fonctions de cognition ainsi que certaines conditions métaboliques pathologiques.
Ce livre est destiné aux étudiants et professionnels désirant faire le point des connaissances acquises ces 15 dernières années sur le sujet d’actualité que représente la détection du gras chez les mammifères.
Télécharger la fiche de présentation

ISBN-978-1-4200-6775-0, édition crc press, septembre 2009 


 ⇒ Homme et animal, la question des frontières

Valérie Camos, Franck Cézilly, Pierre Guenancia, Jean-Pierre Sylvestre (coord.)

Certains arguments permettent aujourd’hui de réévaluer la thèse de la singularité de l’homme. Du point de vue de l’identité psychologique et des performances cognitives, la différence entre les grands singes et l’homme ne serait pas de nature mais seulement de degrés. La biologie considère également les distinctions homme/animaux comme des différences dans la nature, et non entre nature et culture. Au plan éthique, les formes d’appropriation des animaux ont conduit à les instrumentaliser. À cela s’ajoutent les menaces sur les espèces sauvages dues au développement industriel. Certains admettent ainsi une véritable solidarité d’ordre moral ou juridique entre les formes de vie humaines et animales.
Cet ouvrage multidisciplinaire aborde l’ensemble de ces problèmes. Écrit par des philosophes, des éthologues, des sociologues et des biologistes, il s’adresse aux étudiants et spécialistes des disciplines abordées et à tous les lecteurs que ce débat intéresse.

ISBN-13 978-2-7592-0322-2 , édition Quae, août 2009, collection "update sciences et technologies"

 


⇒ Rédiger pour être publié !

Éditeur : Éric Lichtfouse, INRA Dijon

Publier ou périr. Cet adage illustre l’importance de la communication scientifique ; essentielle pour les chercheurs, elle est aussi un secteur stratégique pour la compétitivité d’une nation. Domaine souvent négligé, la communication scientifique prend une importance vitale avec les nouvelles technologies informatiques qui accélèrent et modifient en profondeur la diffusion des connaissances. La nécessité de bien communiquer ses découvertes aux spécialistes devient cruciale pour les chercheurs, les instituts et les universités du fait du recours récent aux facteurs d’impact pour évaluer et financer la recherche. La science doit être également diffusée très largement vers le public, en particulier les médias, les entrepreneurs et les acteurs sociopolitiques. Ce manuel expose les règles d’or de la rédaction d’un article scientifique. Conçu à partir des défauts majeurs rencontrés, l’auteur explique la manière de structurer facilement un article et expose les remèdes aux défauts typiques des auteurs francophones qui souhaitent publier en anglais. Il propose des conseils pour mieux éduquer ou vulgariser le savoir, et suggère enfin de nouvelles techniques de rédaction à l’ère d’Internet comme le micro-article, qui permet au chercheur de focaliser ses résultats sur un seul point innovant. Les grands principes exposés peuvent être appliqués à une grande variété de documents comme les thèses, les rapports industriels, les publicités, les lettres de motivation, les curriculum vitae, les blogs et les communiqués de presse car tous ces documents ont en commun la mise en évidence d’une avancée, d’une découverte, d’une innovation ou d’une différence par rapport à l’existant.

ISBN : 978-2-287-99395-4, édition Springer, août 2009,


⇒ Sel, Eau et Forêts. D’hier et d’aujourd’hui

Olivier WELLER, Alexa DUFRAISSE et Pierre PÉTREQUIN, directeurs de recherches CNRS

 Les vingt-quatre contributions regroupées dans cet ouvrage ont été présentées en octobre 2006 lors d’un colloque international du bicentenaire de la mort de Claude-Nicolas Ledoux, l’architecte génial de la Saline Royale d’Arc-et-Senans. Rompant avec les limites entre disciplines scientifiques et les cloisonnements géographiques, les auteurs proposent une nouvelle lecture de l’exploitation du sel en abordant la longue durée, depuis la Chine et le Mexique préhispanique jusqu’à l’Europe préhistorique, ou encore des salines médiévales continentales au sel antique méditerranéen. C’est donc d’histoire technique et sociale qu’il s’agit, en relation avec les modifications environnementales.

ISBN : 978-2-84867-230-4, édition Presses universitaires de Franche-Comté, novembre 2008

 



 ⇒ Autour de Ledoux : architecture, ville et utopie

Gérard Chouquer est directeur de recherches au CNRS (UMR 7041) et Jean-Claude Daumas est professeur d’histoire contemporaine à l’université de Franche-Comté.

 En octobre 2006, la Maison des Sciences de l’Homme et de l’Environnement (Besançon) a rassemblé à la Saline royale d’Arc-et-Senans une vingtaine de chercheurs français et étrangers appartenant à un large éventail de disciplines afin de commémorer le bicentenaire de la mort de Ledoux en s’interrogeant sur la signification, les enjeux et les prolongements de son œuvre. Architecte qui a laissé quelques œuvres fameuses, dont la Saline inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, Ledoux est aussi l’auteur d’un livre d’architecture souvent énigmatique dont les spécialistes ne cessent d’interroger l’étrangeté. Son œuvre, tant écrite que bâtie, met en jeu de nombreuses questions qui tiennent à la fois à l’histoire de l’architecture, au développement des courants utopiques et à l’approfondissement du projet régénérateur des Lumières.

ISBN : 978-2-84867-234-2, édition Presses universitaires de Franche-Comté, novembre 2008

 

 

 


⇒ Corpus de la statuaire médiévale et Renaissance 

Dirigé par les professeurs Patrick Corbet et Pierre Sesmat, dans le cadre du laboratoire Moyen-age [UMR7002 CNRS/université Nancy2],

Le Corpus de la statuaire médiévale et Renaissance de Champagne méridionale recense et analyse les oeuvres sculptées entre 1200 et 1600 dans l’Aube, la Haute-Marne et le sud de la Marne. Il s’attache spécialement aux zones négligées par les travaux classiques relatifs à la statuaire ancienne de l’est de la France.

Les publications de ce programme de recherche soutenu par l’ANDRA associent, à propos de chaque pièce, des photographies de qualité professionnelle et un commentaire d’orientation historique et stylistique. Le volume IV concerne deux cantons de Haute-Marne limitrophes de la Lorraine et contribue, à ce titre, à renouveler l’approche de la sculpture des deux régions.

 ISBN : 978-2-87825-436-5, édition Dominique Guéniot, octobre 2008



⇒ L’enfant face aux aliments

Coordonnée par Benoist Schaal, directeur du centre du goût [UMR5170 CNRS/UB/INRA] et Robert Soussignan

 Bien sûr, lorsque l’on a faim on mangerait n’importe quoi, mais dans nos pays encore nantis s’expriment, dès la petite enfance, des préférences alimentaires. Comment naissent-elles ? Quel est le parcours qui nous mène à préférer le pot-au-feu au lait ? Comment certaines préférences alimentaires deviennent-elles un danger pour la santé de l’enfant, comme dans l’obésité ?

Les préférences alimentaires sont largement basées sur le goût des aliments. Quand le goût rencontre des priorités sensorielles comme l’attirance pour le sucré et la répulsion pour l’amer, il participe généreusement au plaisir de manger. Plus tard, une part de ce plaisir peut naître de la diversité, de la confrontation des registres (par exemple, le sucré-salé), mais il peut se restreindre aussi à des préférences très sélectives pour des aliments qui « flattent le goût », encouragées par le marketing ciblé sur les jeunes consommateurs.
Or l’enfant moderne choisit son alimentation, il influence le choix des parents et un danger le guette alors, d’autant plus envahissant qu’il a eu accès à moins d’expériences alimentaires diversifiées : l’addiction alimentaire. L’obésité précoce en est une des conséquences. Ainsi se pose de façon de plus en plus urgente la question du QUOI MANGER et de COMMENT favoriser un développement harmonieux du comportement alimentaire, depuis ce que Benoist Schaal et Robert Soussignan, coordinateurs du numéro, appellent joliment les « avant-goûts » du fœtus.
 

I.S.S.N. : papier 0013-7345, édition Presse universitaire de France, 2008-3 volume 60

 


⇒ Vauban, architecte de la modernité ?

Sous la direction de : Michèle Virol, Thierry Martin

L’œuvre de Vauban (1633-1707) peut être considérée comme une contribution essentielle à l’édification de la modernité, en comprenant celle-ci comme l’époque où la rationalité, dans les différents domaines où elle s’investit, vient occuper une place prépondérante. C’est cette modernité de l’œuvre de Vauban qui est ici interrogée à la fois sous sa forme politique et économique, où elle prend place dans le mouvement de rationalisation de l’action politique qui marquera les XVIIe et XVIIIe siècles, et dans ses applications à l’architecture militaire et aux fortifications. Ce faisant, ce sont à la fois les influences subies et exercées par Vauban sur ses contemporains, anglais et allemands mais aussi américains et canadiens, tout comme son éventuelle actualité qui sont ici présentées et étudiées. Des historiens, des philosophes et des spécialistes de la fortification et de l’urbanisme, européens et américains, se proposent d’évaluer l’apport de Vauban à la construction des temps modernes.

ISBN : 978-2-84867-232-8, 2008, collection les cahiers de la MSHE Ledoux

 

 


 ⇒ Bronzage - Une petite histoire du soleil et de la peau

par Bernard Andrieu, professeur d’épistomologie, directeur des archives Binet au laboratoire de philosophie et d’histoire des sciences - archives Henri-Poincaré [UMR7117 CNRS/Université Nancy2]


De la blancheur ivoirine des anciens canons de beauté au brun tanné vanté par la réclame, des baignades de jadis aux cabines d’UV d’aujourd’hui, du bronzage sexualisé de la bimbo à l’aura trop mate du « métèque », Bernard Andrieu livre ici un panorama illustré de l’histoire de la peau et du hâle. Entre élitisme de la réussite et démocratisation de la santé, entre naturisme sauvage et industrie cosmétique, à l’heure où le mythe de la beauté à tout prix se heurte au principe de précaution, quelle place réserve l’avenir à ce rituel des plages et des stations de ski ?

Emblématique de l’ambivalence que nous entretenons dans notre rapport au corps, l’histoire du bronzage, au confluent de la biologie, de la sociologie, et de l’anthropologie, dresse un récit saisissant de nos pratiques corporelles. 
 ISBN 978-2-271-06680-0, juin 2008, édition CNRS Éditions 


 ⇒ Devenir Hybride 

par Bernard Andrieu, professeur d’épistomologie, directeur des archives Binet au laboratoire de philosophie et d’histoire des sciences - archives Henri-Poincaré [UMR7117 CNRS/Université Nancy2]

 
La technique n’est plus extérieure à notre corps mais constitue les modes d’action de notre vie quotidienne. Ces hybridations sont visibles sur et dans nos corps : implants, OGM, prothèses, cyborgs, transgeneses, cellules souches, clonages, moteurs, produits chimiques, pollutions…
Mais cette peur des hybrides, de la contamination et de l’étranger trouble les repères, les relations et les modes d’action. Face à ce moralisme technophobe, l’hybridation définit une écologie de l’interaction, de l’altération et de la mobilité.
Devenir hybride est notre nouvelle possibilité de l’existence corporelle par le mélange actuel des genres, des sexes, des cultures et des corps. De la génétique à l’informatique, des nanotechnologies à la cyberpsychologie, les sciences du 21e siècle ouvrent une réflexion nouvelle sur notre identité et sur les modes de sociabilité


ISBN 2-86480-951-6, juin 2008, édition Presse Universitaire

 


 ⇒ Histoire du vocabulaire français

par Olivier Bertrand, maitre de conférence au laboratoire d’analyse et traitement informatique de la langue française - ATILF unité mixte recherche[UMR 7118 CNRS/Université Nancy 2/ UHP]

Cette Histoire du vocabulaire français explore les différentes origines des mots que nous utilisons quotidiennement en français. Car la langue moderne est le fruit d’un millénaire de contacts entre les peuples, de rencontres, de guerres, d’apprentissage entre civilisations ; autant d’interactions, heureuses ou malheureuses, qui ont forgé notre vocabulaire.
Chaque chapitre de cet ouvrage s’intéresse à une source particulière et répond aux questions qu’on peut se poser : quel latin est à la base des langues romanes et singulièrement du français ? Quand et comment le lexique germanique s’est-il intégré au français ? Doit-on avoir peur des emprunts à l’anglais ? Que reste-t-il du gaulois en français ? Quid des régionalismes ?
Certains chapitres entendent également montrer à quel point la langue possède ses propres modes de fonctionnement que la science peine encore parfois à comprendre. D’où viennent les étymologies bizarres du français ? Comment se construit un néologisme à travers les siècles ? L’ouvrage présenté ici construit une photographie actuelle du vocabulaire français, dans sa diversité et à partir de ses sources.

ISBN 978-2-84274-428-1, juin 2008, édition Édition du Temps


 ⇒ Le dictionnaire du corps 

par Bernard Andrieu, professeur d’épistomologie, directeur des archives Binet au laboratoire de philosophie et d’histoire des sciences - archives Henri-Poincaré [UMR7117 CNRS/Université Nancy2]
 

 D’ « abandon » à « zoo humain », en passant par « body-building », « ivrogne », « lesbianisme » ou « jeux vidéo », plus de deux cents articles cernent le corps, et permettent de comprendre ce que les sciences humaines et sociales peuvent nous dire de ses pratiques et de ses représentations.
De la naissance à la mort, le corps est notre compagnon d’existence. Dans nos sociétés développées, il est devenu depuis la libération sexuelle une préoccupation quotidienne. Chacun, à la recherche d’une harmonie entre corps et esprit, entre nature et culture, espère trouver en lui une thérapie pour soigner
les maladies de sa vie : angoisse, fatigue, stress, solitude, désamour.

 

 ISBN 978-2-271-06661-9, mars 2008, édition CNRS Éditions



⇒ Introduction to experimental techniques for materials testing at high strain rates

par Janusz Roman Klepaczko, directeur de recherche CNRS émérite du Laboratoire de Physique et Mécanique des Matériaux - LPMM, unité mixte de recherche [UMR7554 CNRS/UPVM/INPL/ENSAM/ENIM].

 

Éminent chercheur au sein de la communauté scientifique mécanique internationale, cet ouvrage est dédié à l’étude du comportement des matériaux en dynamique rapide et des conditions de vitesse de l’impact élevée. C’est une introduction pratique, systématique, et concise à l’étude du comportement de matériaux dans des conditions extrêmes, notamment dans le cas du l’impact et élevés vitesses de déformation. Les chapitres complètement d’équilibrage comme des matériaux déformés en plastique à différents vitesses de déformation, à théorie de propagation des ondes dans les barres, et à techniques expérimentales se sont appliqués de nos jours à une gamme étendue de vitesses de déformation, offrent des lecteurs compacts et l’information unique sur ce domaine de recherche.
Ce livre offre aux lecteurs une information unique sur ce domaine de recherche.

Varsovie 2007, 350 p., édition : Institut of Aviation scientific library

 


 ⇒ Le paradoxe de l’hippocampe - Une histoire naturelle de la monogamie

par Franck Cézilly, chercheur au laboratoire de Biogéosciences de Dijon, unité mixte de recherche [UMR 5561 CNRS/UB] au sein de l’équipe Ecologie évolutive.
Il est également professeur à l’université de Bourgogne, éditeur en chef de la revue Behavioural Processes (Elsevier) et Consulting Editor pour la revue Animal Behoviour (Academic Press). Il a publié près d’une centaine de chapitres, d’ouvrages et d’articles scientifiques, dont plusieurs dans de prestigieuses revues internationales (Science, Proceedings of the Royal Society Series B, Behavioral Ecology and Sociobiology, Animal Behaviour, Ecology). 

La monogamie est-elle naturelle ? Constitue-t-elle dans le monde vivant la règle ou l’exception ? La monogamie animale peut-elle être invoquée pour justifier ou dénoncer la monogamie humaine ? C’est à ces questions que répond cette histoire naturelle d’un nouveau genre, fondée sur une analyse critique des travaux publiés en écologie comportementale et en neurobiologie, mais aussi en anthropologie et en sociologie, des plus anciens aux plus récents. Sont tour à tour exposés les multiples facettes de la monogamie, son caractère paradoxal du point de vue de la logique d’évolution du vivant, et les raisons profondes du découplage entre fidélité sexuelle et lien social. Le tout servi par de multiples exemples et des descriptions variées qui témoignent de la formidable diversité des conduites animales et humaines. En ressort l’image d’une monogamie plurielle, riche de ses contrastes, à l’opposé d’un régime d’appariement monolithique. Rédigé dans un style engageant et agrémenté de nombreuses notes explicatives ainsi que d’une bibliographie très complète, cet ouvrage ravira le lecteur profane en même temps qu’il constituera une référence essentielle et unique pour les chercheurs et les étudiants.


 

ISBN : 2283020689, avril 2006, 328 pages, édition  : Buchet-Chastel

 


 ⇒ Le cerveau gourmand

par André Holley, Centre européen des Sciences du goût - CESG, structure de recherche commune [UMR 5170 CNRS/INRA/UB]
André Holley a été professeur de neuro-sciences à l’université Claude-Bernard de Lyon. Il a notamment dirigé le Centre européen de sciences du goût, à l’université de Dijon, et publié Éloge de l’odorat (Ed. Odile Jacob, 1999)

 

 Danger ! Le goût se déprave et le plaisir s’affaiblit. Les aliments conçus par une industrie qui fait fi de la santé font violence à la sagesse du corps, séduit par l’excès de sucre et de gras. Le surpoids gagne. Manger bien et en tirer plaisir n’est plus aussi simple qu’on voudrait le penser. D’autant que l’accumulation, souvent contradictoire, de recommandations diététiques vient encore compliquer le jeu. Voici donc une plongée dans les saveurs, les odeurs, les arômes, les flaveurs qui excitent nos sens et suscitent notre appétit et notre jouissance alimentaire. Pour retrouver le goût, pour manger mieux dans le monde moderne, comprendre nos vrais besoins et savoir comment notre cerveau et nos sens nous donnent désir et plaisir est plus que jamais nécessaire. Indispensable pour les débats autour du bien manger aujourd’hui !


 

ISBN 2-7381-1696-5, février 2006, 145 x 220, 256 pages.